Partage 10

Partage 10

Frivolités covidiennes

Il y a chez moi une armoire que je n’ouvre plus guère (malheureusement ce n’est pas la réserve des friandises en principe destinées à mes petits-enfants)!
Ce quasi boycott est un des nombreux effets collatéraux du Co … Je veux vous parler de mon armoire à vêtements qu’on appelle aussi, si l’on veut être dans le coup, dressing. Je ne saurais plus de mémoire ce qu’il recèle tant je ne le pratique plus. Ma coquetterie féminine s’estompe au fil des mois et, chose curieuse, je m’accommode fort bien de cet ascétisme vestimentaire. Je «tourne» avec un nombre très restreint de vêtements confortablement douillets et pas forcément laids. Fini les matins où, devant mon armoire pleine à craquer, je me posais la question hautement existentielle: «Que vais-je bien me mettre sur le dos?». C’est une situation qui est réglée pour encore un bout de temps…
Tout de même, le printemps étant imminent, j’aurai certainement des envies de coquetterie et vous Mesdames, certainement aussi. Je propose donc aux amies Lycéennes, qu’à notre prochaine rencontre, nous nous parions de nos plus beaux oripeaux à faire pâlir feu Madame Co … co Chanel!


Bises à toutes,
Edith B.

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Partage 10

  1. J’ai aussi une de ces armoires chez moi! J’attends avec joie le rendez-vous avec les amies lycéennes tirées à quatre épingles et le retour du soleil!

  2. Oh là là ! C’est fou comme je me reconnais bien là!
    Actuellement, ma tenue de sortie dans le monde se résume à une paire de raquettes, surmontées d’une paires de grandes bottes fourrées bien chaudes, tapissées de grosses chaussettes norvégiennes, le tout recouvert du bas d’un pantalon de ski doublé thermo.
    Ma tête est recouverte d’un chaud bonnet de laine avec pompon et mes mains sont enfilées dans des gants de ski d’une taille plus grande que nécessaire pour pouvoir y glisser des chaufferettes. Une bonne doudoune gonfle ma silhouette de plusieurs tailles. N’oublions pas les accessoires: une solide paires de bâtons couleur rose fluo et un sac à dos assorti !

    Rien de bien sexy tout ça ! Alors oui, à notre prochaine rencontre, réjouissons-nous de revêtir nos plus beaux atours que nous aurons ressortis de la naphtaline!

    Amicales pensées

    Isabelle G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code